Services SEO – E-mailing

Pourquoi l’E-mailing ? Le marketing relationnel est une technique de marketing visant à établir une relation durable, continue, de type « Win Win » avec les clients ou prospects, et ce en dehors des moments de consommation ou d’achat. Cette relation qui se construit par l’établissement d’un dialogue entre la marque et le consommateur se fait par à travers différents canaux (courrier, téléphone, Internet). La plupart des campagnes de conquête sont inspirées du marketing relationnel, car les destinataires, clients ou prospects, se voient offrir des moyens interactifs pour répondre, poser des questions, demander des informations, voire commander directement. Ceci correspond à l’avènement du marketing multicanal et l’explosion des nouveaux médias électroniques (sites Internet, email, mobile marketing, SMS, etc.).

Plan de l’article

Nous allons nous intéresser à un de ces canaux de communication plus précisément l’E-mailing. Avec un ordinateur, une connexion Internet et un peu de temps, vous pouvez, vous aussi, profiter de ce formidable outil pour votre activité. Toutefois, s’il est mal utilisé, il ne produira pas les effets désirés.

Cet article ne s’adresse pas aux experts en E-mailing, mais à ceux veulent connaître les étapes pour lancer leur première campagne d’E-mailing. Et même si vous avez déjà expérimenté l’E-mailing, mais que vous n’avez pas obtenu des résultats satisfaisants, vous découvrirez, dans cet éditorial, les erreurs à ne pas commettre, les conseils indispensables pour réussir et gagner du temps. Vous y trouverez des astuces pour obtenir de bonnes performances, et surtout un retour sur investissement. Et quand bien même vous pratiquez déjà l’E-mailing avec un certain succès, je suis persuadé que la lecture de mon billet vous donnera de nouvelles idées et des pistes d’amélioration pour ajuster votre stratégie.

e-mailing

Cliché – Morguefiles

Qu’est ce que l’E-mailing ?

L’E-mailing est la version web du publipostage que nous devrions tous connaitre. En revanche, il est beaucoup moins coûteux et il est plus facile d’en mesurer l’efficacité, ce qui en fait une solution de choix pour les certaines entreprises. Comme avec le publipostage traditionnel, l’E-mailing est une technique de prospection de masse, avec certes des contraintes mais aussi un potentiel réel pour le développement de votre société.

Fichier client, B to B et B to C pour E-mailing

Il existe des dizaines d’entreprises qui vendent ou louent des fichiers d’adresses email. Ces fichiers sont, le plus souvent, représentés en deux grandes catégories : les particuliers (B to C) et les professionnels (B to B). Ils sont parfois segmentés selon l’âge, la catégorie socioprofessionnelle, ou encore le code postal des destinataires.

Ces fichiers ne sont pas illégaux, mais vous devez vous assurer contractuellement que les adresses électroniques utilisées ont été collectées de manière régulière, et notamment que le prestataire est déclaré auprès de la Cnil Commission nationale de l’informatique et des libertés. C’est une garantie que les destinataires présents dans ces bases de données ont été informé de la transmission de leurs données personnelles à des tiers au moment de la collecte.

Par ailleurs, sachez que les fichiers à louer sont généralement de meilleure qualité que les fichiers à vendre. Ces derniers sont utilisés par de multiples entreprises sans aucun contrôle de fréquence d’envoi ; les emails de ces listes sont donc littéralement bombardés de messages publicitaires. Vous serez marqué dans les courriers indésirables car les destinataires sont rébarbatifs face au nombre de publicités. Une situation qui a un impact non négligeable sur les performances et l’image de votre entreprise.

La location est, en revanche, plus recommandable. Les fichiers à louer ne sont pas transmis aux entreprises clientes. Vous sélectionnez la cible, et le prestataire s’occupe de l’envoi pour vous. Généralement, ces fichiers sont à jour et exploités plus raisonnablement. De plus, les destinataires ont la possibilité de se désinscrire du fichier géré et détenu uniquement par le loueur. Les fichiers à louer sont donc, normalement, constitués de personnes désirant continuer à recevoir des messages publicitaires.

Il existe plusieurs façons de facturer la location d’un fichier d’adresses email.

Pour un ciblage précis et des envois qui peuvent être modestes

  • CPM (coût pour mille) : c’est la forme la plus répandue et la plus simple techniquement. Le tarif est fixé sur le nombre d’emails envoyés. Le prix est exprimé pour mille emails envoyés.
  • CPMO (coût pour mille ouverts) : le loueur vous facturera un tarif déterminé pour mille emails effectivement ouverts.
  • CPC (coût par clic) : le tarif repose sur un coût fixe par clic dans votre E-mailing. Vous ne payez que si les destinataires cliquent.

Pour un ciblage moins précis et des envois massifs

  • CPL (coût par lead) : le loueur se rémunère sur le nombre de contacts qu’il vous apporte (prospects), sur un formulaire de devis par exemple.
  • CPA (coût par action) : le loueur se rémunère sur les ventes directement générées par l’E-mailing (tarif fixe par vente ou pourcentage du chiffre d’affaires).

Mais où trouver ces fichiers ?

Vous pouvez faire appel à des sociétés qui vendent ou louent des fichiers. Les fichiers les plus intéressants sont ceux qui sont loués car ils sont mis à jour, plus ciblés et moins diffusés.

Cependant la meilleure solution pour réussir son programme d’E-mailing est de constituer soi-même un fichier de destinataires. Il était illégal d’aspirer grâce à des logiciels ou de récupérer des emails sans en informer les intéressés. Commencez à collecter des contacts autour de vous via des déclencheurs d’actions motivants. Votre première source de contact est à trouver dans votre carnet d’adresses, vos clients et vos proches. Mais il y a aussi les rencontres, Une rencontre peut souvent faire l’objet d’un échange de carte de visite. À cette occasion vous pouvez préciser à votre interlocuteur que vous l’inscrirez à votre newsletter. Cette inscription pourra lui être confirmée par un mail individuel dans lequel vous pourrez aussi mettre en signature votre Page Facebook ou votre Compte Twitter…

L’opt-in en E-mailing

Il s’agit d’adresse ou de base Opt-in, signifiant que le destinataire a validé préalablement à l’Option d’être dans (In en anglais) votre base, c’est-à-dire qu’il aura donné son consentement. On distingue plusieurs niveaux d’Opt-in :

  • opt-in passif : la case à cocher est déjà préremplie lors de l’inscription. Cette pratique n’est pas recommandée, notamment en B to C, c’est-à-dire que votre entreprise, votre organisation propose ses services à des particuliers).
  • opt-in actif : la case à cocher est à remplir
  • opt-in actif avec confirmation : suite à son inscription, le destinataire reçoit un mail de confirmation.
  • double opt-in : l’inscription se finalise lors de l’envoi d’un mail de confirmation dans lequel le destinataire devra cliquer pour valider définitivement son inscription.

e-mailing

Cliché – Morguefiles

La législation concernant l’E-mailing

Voici les trois textes fondamentaux qui régissent le marketing direct en ligne. Leur lecture est un peu aride mais a le mérite de rappeler.

  • La directive 2002/58/ce du parlement européen et du conseil du 12 juillet 2002 concernant le traitement des données à caractère personnel et la protection de la vie privée dans le secteur des communications électroniques http://eur-lex.europa.eu/
  • La Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique http://www.legifrance.gouv.fr/
  • La CNIL sur la prospection vers les particuliers et les professionnels http://www.cnil.fr/
LIRE AUSSI  Services SEO : audit SEO d'un site web

Si vous utilisez l’email marketing pour le marché américain, vous pouvez aussi vous référer au CAN Spam Act (Controlling the Assault of Non-Solicited Pornography And Marketing). http://business.ftc.gov/

Cependant lors de de la réalisation de vos opérations de marketing direct en ligne, voici des sujets « juridiques » à anticiper :

  • La propriété intellectuelle des adresses

Quand vous faites l’acquisition d’adresses en dehors de vos propres fichiers clients, ayez à l’esprit le sujet de leur propriété intellectuelle. Posez-vous la question de savoir à qui est le fichier? S’il est à vous, vous auriez certainement dû payer pour l’acquérir et donc détenir une licence d’utilisation. Par exemple, si Pages Jaunes vous autorise à utiliser une adresse sur son annuaire de professionnels, elle proscrit la collecte automatisée de la totalité de son fichier. De même si un collègue dans une entreprise vous propose de vous donner le fichier de prospection qu’il a acquis auprès d’un propriétaire de fichiers, sachez que vous êtes complètement hors la loi. Pareil lorsque vous quittez une entreprise en pensant pouvoir disposer du fichier client. Dans tous ces exemples, le propriétaire des adresses aura en outre probablement mis en place des adresses pièges que vous serez amenées à solliciter sans même vous en rendre compte. Cette sollicitation donnera ainsi la preuve d’un usage d’une base de contacts sur laquelle vous n’aviez pas les droits. Préparez-vous alors à de graves retombés.

  • La propriété intellectuelle des contenus

Il est interdit de copier/coller des contenus éditoriaux dans leur intégralité sur Internet pour ensuite les intégrer dans vos propres supports. De même les banques d’images ne permettent pas l’utilisation de leurs images si vous n’avez pas payé les royalties afférentes. Là aussi, les ayant droit sont de plus en plus organisés pour faire valoir leurs droits.

  • Le droit à l’image

Une photo de votre brigade de travail dans un magazine est une belle image à véhiculer pour promouvoir votre marque. Néanmoins assurez-vous au préalable que tous les membres ont bien tous signé une autorisation d’utiliser leur image. Il existe des cas de jugement en prud’homme sur cette question de droit. Évitez donc de publier des photos présentant des personnes n’ayant pas explicitement autorisé la publication de leur photo.

Les bonnes pratiques – les mauvaises pratiques lors d’une campagne d’E-mailing

  1. Envoyer des E-mailings non sollicités

Très souvent on commet l’erreur d’envoyer des e-mails à des clients ou prospects qui ne le désirent pas. En effet, vous devez absolument obtenir leur consentement (opt-in) avant d’investir du temps et de l’argent dans l’email marketing. Ne prétendez pas que vos clients veulent recevoir de l’information de votre part. Demandez-leur plutôt s’ils souhaitent en recevoir. Sinon, vous pourriez très vite être considéré comme un spammeur.
Aussi, il faut nettoyez régulièrement votre base : supprimez les destinataires qui n’ouvrent plus vos E-mailings et ceux qui les classent comme indésirables.

  1. Demander trop d’informations à l’inscription

En proposant sur votre site un formulaire pour s’inscrire à votre newsletter, ne demandez pas trop d’informations à saisir. Les internautes détestent les formulaires interminables. La seule donnée obligatoire est l’email, tout le reste est optionnel. Vous pouvez aussi demander le prénom et le nom pour personnaliser vos envois, par exemple, mais n’excédez pas ces trois champs de saisie.

  1. Utiliser une adresse expéditrice gratuite

L’utilisation d’adresse générique de type @gmail.com, @hotmail.fr ou autre est fortement proscrit pour l’E-mailing. Ce sont souvent les spammeurs qui y ont recours. Utilisez votre propre nom de domaine avec une adresse @ entreprise.com qui facilitera votre identification. Cela fera beaucoup plus solennel et la délivrabilité de vos messages sera bien meilleure.

  1. Envoyer trop ou pas assez d’E-mailings

La fréquence de vos envois est très importante. Il ne faut pas harceler les destinataires avec des e-mails quotidiens (à moins qu’ils le demandent expressément). Mais il ne faut pas non plus trop espacer les envois, au risque que vos destinataires vous oublient. La fréquence dépend aussi beaucoup de votre marché. Si votre liste est constituée de « prospects chauds » qui sont en phase de recherche avant achat, vous avez tout intérêt à communiquer rapidement et à intervalles courts. Le mieux est encore de prévenir de la fréquence d’envoi dès l’inscription.

  1. Ne pas préparer ses campagnes d’E-mailing

Pour que votre email marketing soit efficace, vous devez le soigner. Ne le préparez pas au dernier moment. Vous devez prendre du temps pour décider du contenu, du graphisme et pour tester. Enfin, faites attention à bien choisir l’objet en vous mettant à la place de vos clients et évitez les fautes d’orthographe. Faites relire vos messages par d’autres personnes. De nos jours, trop d’entreprises prospectent, avec le même contenu, plusieurs fois le même destinataire. Cela mène à des plaintes et par conséquent nuit à la délivrabilité.

Travaillez l’objet du message. Il doit être explicite et incitatif, c’est le premier élément visible pas le destinataire. Diversifiez les contenus et planifiez des envois pour qu’ils soient réguliers et cohérents.

  1. Ne pas appeler à l’action

Si votre E-mailing n’est pas purement informatif, il est crucial de guider vos destinataires vers la prochaine étape. Quel que soit l’objectif de vos envois, vous devez inviter vos destinataires à cliquer, à se renseigner ou à acheter. Utilisez des boutons clignotants, des accroches, des verbes d’action et n’oubliez pas les liens. Placez vos appels à l’action dans la partie haute du message pour qu’ils soient bien visibles. Il faut éviter les longs discours et se concentrer sur l’essentiel tout en faisant en sorte que les destinataires comprennent ce qu’on attend d’eux.

  1. Ne pas tester avant envoi

L’un des enjeux de l’email marketing est l’affichage des campagnes sur les principales messageries. En effet, selon sa conception, l’E-mailing peut apparaître différemment sur les messageries. Pour ce faire, il est essentiel de tester vos campagnes avant de les envoyer à tous vos destinataires. Cela aide à vous assurer que le message sera lisible par le plus grand nombre. C’est aussi un bon moyen de vérifier que vos messages ne sont pas assimilés à des spams.

  1. Ne pas utiliser une solution d’envoi professionnelle pour votre E-mailing

Parfois on cède à la tentation d’utiliser le serveur d’envoi SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) offert par son fournisseur d’accès à Internet, ou même de louer un serveur SMTP à moindre frais pour effectuer ses envois. Pourtant c’est le meilleur moyen pour que vos messages n’arrivent jamais dans les boîtes de réception. En effet, quand on fait de l’E-mailing de masse, il vaut mieux faire confiance à un service professionnel de routage car :

  • vous bénéficiez des normes techniques d’authentification pour indiquer l’identité de l’expéditeur, pour optimiser la délivrabilité de vos campagnes ;
  • vous n’avez pas à vous occuper de l’e-réputation des serveurs d’envoi ;
  • les adresses IP des serveurs d’envoi seront reconnues pour l’envoi de campagnes d’email marketing.
  1. Constituer son message uniquement avec des images
LIRE AUSSI  Services SEO – réseaux sociaux : Pinterest

Beaucoup d’entreprises font réaliser des messages par des prestataires qui ne connaissent pas les particularités de ce canal. Et même quand elles réalisent elles-mêmes les créations, on se retrouve avec des messages qui sont constitués uniquement d’images sans aucun texte en HTML. Cela a une incidence directe sur les filtres anti spams qui, généralement, vont les considère directement comme des messages indésirable, car caractéristique de la pub et du spam.

Faites en sorte que votre message contienne suffisamment de texte HTML pour être compréhensible sans images. La plupart des messageries bloquent le chargement des images par défaut de même que sur les tablettes et smartphones qui ne sont pas optimiser pour ce genre de mail. Si votre message est illisible, parce qu’il ne contient que des images, il est probable que vos abonnés ne s’y intéressent pas.

  1. Ignorer les statistiques

« Sarbacane » est un logiciel professionnel permettant de mesurer l’impact de vos E-mailings. Vous devez consulter ces statistiques après chaque campagne et les comparer avec les précédentes afin de comprendre le comportement de vos destinataires. Pourquoi cet E-mailing a-t-il été davantage ouvert que les autres ? Pourquoi ai-je plus de désabonnements ici ?

e-mailing

Cliché – Morguefiles

Force d’impact de l’E-mailing

Laissez-moi vous expliquer rapidement pourquoi il est important de faire de l’E-mailing.

  • Très facile à commencer

En quelques heures, vous pouvez envoyer votre première campagne, si vous disposez déjà d’une liste d’emails. Pour cela, il vous faut juste un logiciel E-mailing. Ce logiciel est le socle qui va vous permettre de gérer votre liste de destinataires et vos envois.

  • C’est très économique

L’E-mailing a l’avantage d’être accessible aux budgets modestes. Pour quelques dizaines d’euros par mois, vous pouvez vous offrir une solution fiable. Le prix variera selon vos besoins, mais c’est très bon marché. Le marketing par courrier postal par rapport à l’E-mailing, c’est le jour et la nuit. Pas de frais d’impression, pas d’affranchissement, pas de papier ni d’enveloppe qui perdent des heures à emballer.

  • Les résultats sont immédiats

Une fois que vous avez choisi vos destinataires, que votre email est prêt, vous envoyez votre campagne. Elle arrive en quelques minutes dans les boîtes email de vos destinataires. Vous pouvez ainsi obtenir des résultats immédiats. Si vous avez envoyé une promotion pour votre activité e-commerce, les commandes peuvent arriver rapidement après l’envoi.

  • Tout est mesurable

Avec l’E-mailing, vous savez précisément qui a ouvert, qui a cliqué, ou encore qui s’est désabonné. Les statistiques que nous offre l’E-mailing sont très intéressantes pour tester différentes communications ou différentes stratégies.

  • Un outil puissant pour augmenter le trafic de son site Web et améliorer son E-réputation

Si vous vous intéressez à l’E-mailing, il y aussi indispensables d’avoir un site Web. Et le défi à relever est d’obtenir plus de visites. Car un site sans visites n’a pas de raison d’être. Et avoir plus de visites signifie souvent plus d’opportunités, plus de business. L’E-mailing sert principalement à mener vos destinataires vers votre site grâce aux liens que vous mettez dans vos messages.

  • Votre marque et votre notoriété sont renforcées

Communiquer régulièrement avec vos destinataires permet d’affermir le fait que vous existez, que vous vendez tel ou tel produit, que vous offrez tel service. L’E-mailing produit le même effet que l’affichage de publicité ; il augmente votre notoriété. Mais on peut aller beaucoup plus loin dans l’interaction qu’avec un simple panneau publicitaire.

  • Vous pouvez fidéliser vos clients et gagner de nouveaux

Avec l’E-mailing, vous devriez fidéliser davantage votre clientèle. Et des clients fidèles, c’est plus de ventes, une grande satisfaction, et un bouche-à-oreille bénéfique.

Vous pouvez collecter des adresses email de prospects et les transformer ensuite en clients.

Les étapes d’une campagne d’E-mailing

  1. Déterminer la cible

La réussite d’une campagne dépend beaucoup de l’attente qu’ont vos destinataires par rapport à vos messages.

Exemple : un couple avec deux enfants sera plus enclin à répondre à une offre concernant l’achat d’une villa qu’un célibataire de 20 ans qui opterai pour un appartement.
On peut, par exemple, déterminer sa cible en exploitant : l’historique d’achat ; les données personnelles (âge, ville de résidence…).

  1. Définir une offre attrayante

Une bonne offre est un savant mélange de positionnement qualité- prix par rapport à la cible et aux concurrents. Mais pour être vraiment efficace, l’offre doit être stimulante.

On distingue huit grandes catégories d’offres en E-mailing :

  • les offres liées au paiement (garantie de remboursement, crédit gratuit) ;
  • les offres de cadeaux gratuits ;
  • les offres de réduction (remise par quantité, remise première commande) ;
  • les offres d’échantillons ou d’essai (évaluation) ; •ɐ les offres limitées dans le temps ;
  • les offres « gratuites » (catalogue gratuit, devis gratuit, livraison gratuite…) ;
  • les offres de jeux (tirage au sort…) ;
  • les offres de cross-selling (produits complémentaires, extensions…).
  1. Optimiser le message de votre E-mailing

La manière dont vous présentez cette offre va influer significativement sur la décision de vos destinataires. Le message doit :

  • capter l’attention de votre destinataire (piquer sa curiosité) ;
  • dire en quelques mots comment le destinataire peut économiser, gagner ou accomplir grâce à votre produit/service ;
  • montrer à votre destinataire comment il va éviter, réduire ou éliminer des risques, des soucis, des pertes, des erreurs, des choses négatives ;
  • l’inciter à en savoir plus sur votre produit/service.
  1. Envoyer l’email au moment le plus opportun

Le moment où l’on décide d’envoyer sa campagne est cruciale. On distingue plusieurs grandes catégories :

  • les campagnes liées au contexte général, Noël, Saint-Valentin, impôts, actualités…
  • les campagnes liées aux données de profil, anniversaire, fin d’abonnement à un magazine…
  • les campagnes liées aux comportements, proposition d’un produit complémentaire à un achat récent, relance à la suite de l’abandon de panier…

L’analyse et le suivi du retour campagne d’E-mailing

La question que l’on peut se poser est de savoir pourquoi il faut faire un suivi de la campagne d’E-mailing. Trois raisons :

  • la mesure sert notamment en cas d’échec. Si une action marketing rate, on va vous demander, ou vous allez vous demander, les causes de cet échec. Mesurer c’est anticiper,
  • la mesure sert en cas de situation concurrentielle délicate. Elle peut devenir un atout ou au contraire une faiblesse. Mesurer est une arme,
  • la mesure ne sert pas que la performance qui est souvent observée in fine par les ventes ou les inscriptions. La mesure sert à comprendre et analyser les attentes de vos cibles. La mesure est une source d’inspiration.
LIRE AUSSI  Services SEO – Site E-commerce

Pour mesurer l’efficacité d’une campagne d’E-mailing, vous dispose de plusieurs méthodes :

1. Un outil d’analyse du trafic Web comme Google Analytic. Après ouverture de votre compte (gratuit), vous disposerez d’un code à insérer sur vos pages Web. Ce code inséré, vous accéderez à une masse impressionnante d’informations dans laquelle vous irez puiser en fonction de vos besoins.

2. Les statistiques fournies par votre logiciel de routage d’E-mailing et

3. Des indicateurs de performances pour l’E-mailing.

  • Connexion avec Google Analytics

Google Analytics est un outil gratuit qui vous permet d’analyser les sources de trafic sur votre site, les pages visitées, et vous donne des informations sur vos visiteurs (pays, navigateurs utilisés…). C’est une solution complète qui a été adoptée par un grand nombre de sites Web, des plus petits aux plus visités.
Vous pouvez facilement suivre le parcours de vos visiteurs à partir des envois que vous effectuez. Si votre solution d’E-mailing n’offre pas cette fonctionnalité intégrée, vous pouvez tout de même mettre en place le suivi sur Google Analytics.

  • Le taux d’ouverture en E-mailing

C’est l’indicateur le plus populaire. Il s’agit de savoir si vous avez réussi à attirer l’attention pour provoquer l’ouverture de votre message. Le taux d’ouverture est le résultat du nombre de personnes ayant ouvert le message sur le nombre d’emails envoyés.
Voici les indicateurs de référence sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour apprécier vos taux d’ouverture. Bas : moins de 10% Moyen : entre 10 et 20%, Haut : plus de 20%.
Certains parviennent à obtenir des taux d’ouverture exceptionnels de plus de 50 %. On trouve parfois également la notion de « taux d’ouvreurs ». Il s’agit simplement de ne pas prendre en compte toutes les ouvertures, mais seulement les ouvreurs (le nombre de personnes ont ouvert le message au moins une fois, peu importe qu’elles l’aient ouvert cinq fois).

  • Le taux de clics en E-mailing

C’est le résultat du nombre de clics générés par l’envoi sur le nombre de messages envoyés. Le taux de clics mesure l’efficacité de votre message. Si votre message incite clairement au clic par des appels à l’action forts et facilement identifiables, vous devriez logiquement avoir un taux de clics satisfaisant.
Voici les indicateurs de référence sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour apprécier vos taux de clics. Bas : moins de 3% Moyen : entre 3 et 7%, Haut : plus de 7%.
Il existe aussi le « taux de cliqueurs », qui mesure le nombre de personnes qui ont cliqué au moins une fois, et non la somme des clics.

  • Le taux de réactivité en E-mailing

C’est le résultat du nombre de clics sur le nombre d’ouvertures. Cet indicateur est intéressant car il permet de mesurer la réaction de vos destinataires après l’ouverture du message. Cela permet notamment de voir si l’objet est en adéquation avec le message lui-même.
Pour apprécier vos taux de réactivité voici les indicateurs de référence sur lesquels vous pouvez vous appuyer. Bas : moins de 10% Moyen : entre 10 et 20%, Haut : plus de 20%.

  • Le taux de désabonnement en E-mailing

Voilà un indicateur essentiel. C’est le résultat du nombre de désabonnements effectifs sur le nombre d’envois. Au fil des campagnes, le taux de désabonnement devrait logiquement baisser car, à chaque envoi, vous n’avez plus ceux qui se sont précédemment désabonnés. Ici, contrairement aux indicateurs précédents, on va chercher à avoir le taux le plus bas possible.
Quelques indicateurs de référence sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour apprécier vos taux de désabonnement. Bas : moins de 0,2% Moyen : entre 0,2 et 1%, Haut : plus de 1%.

  • Le taux de plainte en E-mailing

Les plaintes sont issues des destinataires cliquant sur le bouton : « Ceci est un spam » au sein des Webmails Yahoo, Outlook.com (Hotmail) et AOL. Ces trois Webmails donnent la possibilité de remonter les emails des personnes qui se plaignent de façon à les supprimer des listes. Le taux de plainte n’a de sens qu’en B to C et sera le résultat du nombre de plaintes sur le nombre d’envois. Plus le taux de plaintes est élevé, moins votre délivrabilité sera bonne.
Des indicateurs de référence sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour apprécier vos taux de plainte. Bas : moins de 0,05% Moyen : entre 0,05 et 0,1%, Haut : plus de 0,1%.

  • Le taux de NPAI (N’habite pas à l’adresse indiquée) en E-mailing

Les NPAI sont les emails inexistants qui reviennent en erreur après un envoi. Le taux de NPAI sera le résultat du nombre d’emails NPAI sur le nombre d’emails envoyés. Un nombre important de NPAI dans une liste nuit à la délivrabilité. Il faut absolument les supprimer dès qu’ils sont détectés. Logiquement, un taux de NPAI devrait baisser au fur et à mesure des envois.

Voici les indicateurs de référence sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour apprécier vos taux de NPAI. Bas : moins de 5% Moyen : entre 5et 10%, Haut : plus de 10%.

  • Le taux de conversion en E-mailing

Les campagnes d’email marketing direct ont pour but de générer une « réponse » mesurable à la sollicitation. Le taux de conversion représente le nombre d’actions que vous considérez comme un objectif (ventes, demandes de devis, demandes de rendez-vous, rappels immédiats…) sur le nombre de clics. C’est ce qui va guider votre stratégie d’email marketing.

  • Le taux de transformation en E-mailing

Le taux de transformation indique, par rapport à une population ciblée ceux qui ont « transformé », par exemple ceux qui sont devenus client, qui ont effectué un acte d’achat, ou se sont inscrits dans un formulaire. Techniquement, ce taux est mesuré quand le contact arrive sur une page spécifique à l’intérieur de laquelle un code aura été inséré. Accéder à cette page indique que la transformation a eu lieu : il s’agit habituellement de la page de confirmation de panier ou de remerciement suite à la saisie d’un formulaire. Les fournisseurs de routages d’E-mailing fournissent en général des codes de suivis. Vous pouvez aussi suivre cette transformation de manière globale et au niveau d’un logiciel d’analyse du trafic Web.

En somme, il s’agit de vendre un produit ou des services, auprès de cibles de clients potentiels, via des campagnes de conquête clients avec un message, un support électronique ou un média papier, de manière à engendrer des réponses et des non-réponses.

Contact / Devis / Information

 

 

Prestations et services SEO
Previous reading
Apporteur d’affaires : création de votre plateforme – 1
Next reading
Services SEO Webmastering